"Black Soul", Akim Zerouali

09/06/2021 au 26/06/2021

 

Les mots de l'artiste : Akim Zerouali : “Tout a commencé un dimanche après-midi en famille". Nous sommes réunis dans le salon devant “Roots”, le feuilleton tiré du livre éponyme d’Alex Haley qui retrace la vie d’une famille d’esclaves sur trois générations. La scène se passe dans les cales d’un Négrier. Tous les captifs sont enchaînés et fomentent une mutinerie. Afin de communiquer entre eux, chacun donne le nom de sa tribu. Quand l’un d’eux clame le nom des Fulanis, ma mère, fière et étonnée, nous dit que son grand-père était un Fulani et que par conséquent, nous faisons partie de cette tribu. Du haut de mes 9 ans, j’éprouve fierté et fascination. La tentative de mutinerie échoua et tous devinrent esclaves. Ce moment est resté gravé dans ma mémoire et je n’y ai plus repensé. Peu de temps après, sans vraiment comprendre pourquoi, je me suis mis à sculpter des totems miniatures dans mes crayons de papier, sur les bancs de l’école. Ce n’est que bien des années plus tard que j’ai fait le lien entre Roots, les Fulanis et mes totems. En recherchant quel art était développé par les Fulanis, appelés aussi  le peuple Peul, j’ai découvert qu’ils confectionnaient des poteaux de lit polychromes en forme de totem non figuratif. En les voyant, ce fût une évidence, comme un legs ancestral. Un geste instinctif qui était en moi depuis toujours. Et je sais maintenant pourquoi cette pulsion fait partie de moi. Libérer l’âme du bois est finalement un moyen inconscient de libérer ces esclaves emprisonnés dans la cale de ce bateau. Le moyen de libérer mes ancêtres. La série “Black Soul” s’inscrit dans la continuité de “Soul Of Wood”. La première met en avant la libération de l’Âme. La seconde, illustre plus précisément la couleur de l’Âme Noire.”

Black Soul XIV
Black Soul XIV

Black Soul XIV
Black Soul XIV

1/1